Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mandat d'arrêt contre nouveau le pape

Publié le par African for Africans

Mandat d'arrêt contre nouveau le pape

Mandat d'arrêt contre nouveau le pape

Un criminel devient le premier pape jésuite - le cardinal Jorge Mario Bergoglio, entaché d'allégations de ''guerre sale'', nouveau pontife de Rome.

Un homme suspecté de crimes rapidement élu comme nouveau pontife de l'église de Rome dans un conclave record de deux jours, est le premier jésuite de l'histoire à diriger la papauté.

L'ancien cardinal élu pape sous le nom de François, Jorge Mario Bergoglio, est accusé d'avoir aidé l'enlèvement d'opposants à la junte militaire d'Argentine durant la ''guerre sale'' des années 70 et d'un trafic de bébés(traite d enfants), par des avocats et des membres du groupe pour les droits humains "la Plaza de Mayo". (Los Angeles Times, April 17, 2005, "Argentine Cardinal Named in Kidnapping Lawsuit".)

Parallèlement à l'allégation de sa criminalité personnelle, Bergoglio, en tant que jésuite, représente le groupe responsable des pires crimes contre l'humanité et génocides depuis des siècles, groupe dont le commandant général jésuite a été déclaré coupable le 25 février, avec Joseph Ratzinger et autres officiels du Vatican.

L'ordre des jésuites a mis en place le système meurtrier des pensionnats indiens en Amérique du nord durant le 19ème siècle, et a amené la destruction et la mort de millions de non-catholiques du monde entier depuis ses débuts au milieu du 16ème siècle.

En vertu d'un serment secret prêté par chaque membre, les jésuites sont autorisés et encouragés à tuer, torturer ou renverser tout opposant au Vatican et au pape.

Ces faits, les allégations de l'Argentine, et sa complicité dans la conspiration mondiale contre les enfants énoncée dans la loi canon "Crimen Sollicitationas", rendent le nouveau pape explicitement responsable et particulièrement susceptible d'une arrestation immédiate et d'une condamnation par la loi internationale et le verdict du tribunal de droit commun du 25 février 2013.

L'ITCCS comprend que l'élection de Jorge Mario Bergoglio a été un arrangement rapide et incontesté, rendu évident par sa rapidité en moins de deux jours, un record pour des élections papales.

L'élection de Bergoglio rend la culpabilité du Vatican et de ses officiels au sommet pour crimes contre l'humanité tout ce qu'il y a de plus sévère. Le nouveau pape, en tant que chef officier fiduciaire du Vatican, Inc., endosse ces culpabilité et responsabilité.

Bergoglio est donc sujet à une arrestation immédiate en vertu des termes de la SENTENCE du tribunal de droit commun du 5 mars 2013, publiée par le tribunal international de droit commun sous l'autorité du "Ius gentium", la loi des nations et la loi romaine du tribunal international de justice.

En conséquence, une demande a été faite par notre tribunal à ces cours de justice d'un mandat d'arrêt international, contre le nouveau pontife romain, Jorge Mario Bergoglio – le pape François, pour crimes contre l'humanité et implication dans une conspiration criminelle mondiale basée à Rome.

L'ITCCS publiera bientôt d'autres preuves de fond sur la question des génocides et des actes de l'ordre des jésuites en relation avec les crimes documentés en cours; et d'une preuve de la suspicion de crimes en Argentine.

Publié le 13 mars 2013


ITCCS Central, Bruxelles

Le Coursier

Commenter cet article